Nous avons le plaisir de vous faire découvrir "Esperanza", recueil de sonnets de Romain Boulmé illustré par Robin Guinin
Format : 18x18 cm - 60 pages

Sa naissance

Ce recueil est le fruit d’une amitié entre un auteur qui a écrit des sonnets pour la femme de ses rêves et d'un illustrateur qui a su les mettre en vie.

Son auteur

Romain est un écrivain, auteur, slameur. Il a crée la Smala Slam et animé des scènes et des ateliers d'écriture. Il est à l'initiative de plusieurs œuvres collectives et a écrit plusieurs livres. Aujourd'hui, il se recentre sur son écriture.

Ses illustrations

Robin est un dessinateur né. Il a rencontré Romain sur les scène slam où il s'abonne lui aussi à la déclame puisqu'il écrit aussi. Il a déjà participé à plusieurs BD et livres illustrés dont une BD sur la maladie d'Alzheimer  réalisée avec l'association 

Son prix

Esperanza est vendu au prix de  12€00

Pour information : 

Frais d'envoi en France  métropolitaine(sous réserve de modification des prix de La Poste) :

Pour 1 recueil : 5 euros
De 2 à 3 recueil s : 7 euros
De 4 à 6 recueil
 s : 9 euros
De 7 à 12 recueils : 10 euros

Envoi possible en zone "Euro", nous contacter pour connaitre les tarifs d'envoi.

Envoi possible au Canada, en Angleterre, aux Etats-Unis, en Australie, nous contacter pour les modalités de paiement et les frais d'envoi

Autres pays, nous contacter.

 

- Lors de nos évènements

   (voir page dédiée)

Pour l'acquérir :

- Sur commande par mail : selaprodsarl@gmail.com

- Sur notre boutique en ligne 

 

- Dans l'un de nos deux points de retrait, sur rendez-vous :

Soyons (O7) et Melun (77)

XXII. Esperanza

 

J’ai gravé la patience dans mon for intérieur

Quand le besoin de toi un instant me rattrape

Pour ne pas dépérir j’ai su garder le cap

Mais où es-tu passée chère fée du bonheur ?

 

Voilà mon désespoir comme un avertisseur

Hola Esperanza je sens que tout m’échappe

Comment sera la suite ? Décris-moi les étapes

Dis-moi combien de temps durera ce doux leurre

 

Même s’il fut un temps je te portais aux nues

Et qu’il me convenait de faire l’ingénu

Aujourd’hui j’ai cessé de te chercher en vain

 

J’aurais pu te sortir des braises de l’enfer

Mais par peur de te perdre en défiant les divins

Je me suis résolu à ne pas trop m’en faire

22 - Esperanza.jpg